logo
accueill'entreprisechartecontact
MENU

DOSSIERS
logo "service à la personne" déductible des impots : 50%
Valid XHTML 1.0 Strict
PROTECTION ORDINATEUR

Sommaire
1 Les différents logiciels malveillants
    1.1 Le virus informatique
    1.2 Le ver informatique
    1.3 Le cheval de Troie
    1.4 Le logiciel espion
    1.5 Le publiciel
2 Les différents logiciels de protection
    2.1 L'antivirus
    2.2 L'anti-espion
    2.3 Le pare-feu
3 Prévention et protection


Prévention et protection

Avant d'installer des logiciels, de copier des fichiers depuis une source externe, de naviguer sur internet, et de télécharger des fichiers, il est fortement conseillé d'installer les logiciels de protection sur son ordinateur (un antivirus, un anti-espion, et un pare-feu personnel).

Avant de télécharger un logiciel, il est nécessaire de lire l'avis des utilisateurs pour vérifier que le logiciel en question ne contienne aucun logiciel malveillant. Il ne faut passer que par des sites internet officiels tel que www.telecharger.com pour télécharger des logiciels. Sur ces sites internet, on peut lire l'avis des utilisateurs pour la plus part des logiciels qui sont présents - parfois, c'est le site lui même qui peut indiquer la présence de logiciels malveillants en le signalant dans la description des logiciels. Si un logiciel n'a aucun avis sur le site internet de téléchargement, vous pouvez chercher dans un moteur de recherche. Si un logiciel n'a aucun avis nulle part, il est plutôt déconseillé de le télécharger et de l'installer.

Selon leurs défenseurs, l'utilisation des logiciels libres est un bon moyen de lutter contre les logiciels malveillants car les sources sont disponibles et vérifiables, et il est possible d'avertir la communauté de la présence d'un logiciel maveillant. En effet, en dehors des logiciels libres, si les sources ne sont pas disponibles, il est plus difficile de détecter la présence de ce genre de menace.

Attention :

- Aux faux sites internet qui se font passer pour les vrais sites internet officiels de téléchargement de logiciels. Ils ressemblent comme deux gouttes d'eau aux vrais mais les logiciels proposés sont tous infectés de logiciels malveillants. On y tombe dessus à partir d'un lien sur un site internet ou dans un e-mail. Il est conseillé de vérifier l'adresse du site internet, et si vous n'êtes pas sûr(e) que l'adresse soit celle du vrai site internet, vous pouvez alors vous même saisir l'adresse de la page d'accueil du site internet en question.

- Aux faux avis que l'on trouve sur internet pour inciter les utilisateurs à télécharger et installer un logiciel qui est infecté de logiciels malveillants en faisant croire qu'il est 100 % « saint ». Les avis sur les sites internet officiels de téléchargement de logiciels sont fiables car, si quelqu'un laisse un faux avis, d'autres utilisateurs pourront signaler le mensonge.

- Aux logiciels piratés (logiciels dont la licence a été « cassée » pour être utilisés sans avoir à payer la licence) ou aux cracks (logiciels permetant de casser la licence, généralement en générant le bon code d'enregistrement). Etant donné que ces logiciels se trouvent sur des sites internet « pirates », rien ne peut garantir que ces logiciels soient totalement « saints ».

- Aux faux programmes de protection soi-disant destinés à lutter contre les logiciels maveillants mais contenant eux-mêmes ce type de menace ou bien se révélant totalement inefficaces avec pour seul but de facturer une licence d'utilisation.

- Aux messages (sur internet) indiquant des alertes comme quoi l'ordinateur a des erreurs ou des virus, et disant qu'il faut absolument installer leur programme pour corriger ces erreurs ou enlever ces virus. Ces messages se servent de la peur et de l'ignorance des utilisateurs pour leurs faire installer des programmes malveillants.

- Au téléchargement illégal de musiques et de vidéos. On trouve des fakes (faux en français), c'est-à-dire des fichiers qui n'ont rien avoir avec ce qu'on pense télécharger, qui demandent, lorsqu'on essaie de les lire, l'installation d'un logiciel ou d'un codec (logiciel qui met en oeuvre un procédé capable de décompresser les données d'un format normalisé afin de pouvoir lire ce format) sans quoi la lecture est impossible. Si vous acceptez de télécharger et d'installer le logiciel ou le codec en question, vous vous retrouvez alors avec un logiciel malveillant.
Il est tout à fait possible que votre lecteur multimédia vous demande le téléchargement d'un codec lorsque vous tentez de lire un certain format qui, à la base, n'est pas pris en compte par votre lecteur multimédia. Si vous téléchargez un format que votre lecteur multimédia prend en compte, surtout s'il s'agit d'un format que vous avez déjà lu auparavant, aucun message vous demandant installation d'un logiciel ou d'un codec, pour rendre la lecture possible, ne doit s'afficher. Si vous ne savez pas quels formats prend en compte votre lecteur multimédia, vous pouvez chercher des informations dans un moteur de recherche ou sur le site officiel de votre lecteur multimédia. Si vous avez un doute sur un message qui s'affiche lors de la lecture d'un fichier téléchargé illégalement, vous pouvez lire un fichier ayant le même format mais étant totalement « saint » pour voir si le même message apparaît.

- Aux pièces jointes contenues dans les e-mails qui peuvent contenir des logiciels malveillants. Les messageries web possèdent, pour certaines, un antivirus qui analyse les pièces jointes et qui interdit le téléchargement des pièces jointes infectées. Il est conseillé de regarder l'expéditeur avant d'ouvrir une pièce jointe, mais il existe des vers capables de s'envoyer à tous les contacts d'un utilisateur déjà infecté. Si vous connaissez l'expéditeur, regardez bien le nom et le type de fichier de la pièce jointe pour voir s'il s'agit d'un fichier que cet expéditeur doit vous envoyer ; sinon, contactez-le pour savoir s'il vous a envoyé un fichier. Sachez aussi qu'un pirate peut envoyer un e-mail au nom d'un de vos contacts, d'une entreprise, ou d'un site internet pour vous inciter à télécharger la pièce jointe.

- Aux messages instantanés contenant des liens car il existe des logiciels capables d'envoyer des messages instantanés à tous les contacts d'un utilisateur déjà infecté en utilisant sa messagerie instantanée. Le lien correspond à un fichier infecté ou à un site internet qui infectera votre ordinateur. Si vous n'êtes pas sûr(e) qu'il s'agisse d'un lien non « dangereux », contactez la personne qui est censée vous avoir envoyé le message contenant le lien pour savoir si c'est bien lui qui vous a envoyé ce message.

- Aux sites internet à risque, tel que les sites internet « pirates » ou les sites internet pornographiques, où vous risquez d'être infecté(e) en naviguant dessus. flèche vert le haut


L'antivirus :

Il n'est pas nécessaire d'avoir un antivirus payant pour être protégé(e) efficacement car il existe de très bons antivirus gratuits. Je vous recommande avast! EDITION FAMILIALE qui est le meilleur antivirus du marché - déjà plus de 60 millions d'utilisateurs dans le monde et de nombreuseuses récompenses à son actif. Il existe aussi deux versions payantes (une pour les professionnels et une autre pour les entreprises) qui comprennent des fonctionnalités supplémentaires dont un particulier n'a pas vraiment besoin.
Quand vous achetez un ordinateur pré-installé, c'est-à-dire que le système d'exploitation et des logiciels sont déjà installés quand vous démarrez l'ordinateur pour la première fois, vous avez la plus part du temps un antivirus payant déjà installé (en général il s'agit de Norton) - cette pratique est dénoncée par certains comme étant de la vente liée. Cet antivirus offre une période d'essai après quoi il faudra payer une licence (qui peut être une licence ne durant qu'un an) pour bénéficier des mises à jour de la base de définitions virales, sans quoi votre antivirus devient obsolète. Vous pouvez désinstaller cet antivirus payant pour y mettre avast! EDITION FAMILIALE.

Vous pouvez télécharger avast! EDITION FAMILIALE sur www.avast.com/index_fre.html. Il faudra vous inscrire pour obtenir une clef (valable 1 an) qu'il faudra inscrire dans le logiciel ; chaque année vous devrez renouveler la clef.
Une fois installé, vous pourrez lancer un scan qui s'exécutera au redémarrage de l'ordinateur avant le lancement du système d'exploitation.
Vous devez mettre la protection résidente de l'antivirus sur élevée pour que l'antivirus scanne tout (les fichiers copiés ou déplacés, les fichiers téléchargés, les fichiers exécutés, la mémoire de l'ordinateur etc.) ce qui permet de détecter un virus dès que vous en avez un (sauf si l'antivirus ne le connait pas encore ou qu'il n'est pas encore détectable par l'antivirus sans l'avoir dans sa base de définitions virales). Vous pouvez mettre la protection résidente de l'antivirus sur normale si vous avez un ordinateur pas très puissant (peu de mémoire RAM et un processeur à faible vitesse de traitement) et que vous constatez que la copie ou le déplacement de fichiers est plus long que d'habitude ; cependant, si l'antivirus ne scanne pas tout, il peut passer à côté d'un virus, et donc ne pas le repérer desuite. Si vous avez un ordinateur pas très puissant et que vous constatez que la protection résidente rend l'ordinateur plus « lent » que d'habitude, vous pouvez désactiver la protection résidente, mais vous ne serrez alors pas prévenu(e) en temps réel d'un virus sur votre ordinateur pour le bloquer et le supprimer - seul un scan de votre ordinateur vous le révèlera et le virus, s'il s'avère être dangereux, aura eu le temps de faire des « dégats ».
Lorsque vous souhaitez faire un scan de votre ordinateur et/ou des médias amovibles (cédérom, clef USB etc.), vous devez mettre le scan minutieux à fond et cocher Scan des archives pour que tous les fichiers soient scannés.
La mise à jour de la base de définitions virales se fait de façon automatique dès lors que vous êtes connecté(e) à internet - mais vous pouvez le faire de façon manuel. Quant à la mise à jour de l'antivirus, celà se fait de façon manuel - l'antivirus vous prévient lors d'une nouvelle version du programme mais c'est à vous de lancer l'installation.
Quand l'antivirus trouve un virus, il le signale instantanément - il s'agit de virus au sens large, ce qui signifie logiciel malveillant, car l'antivirus peut aussi trouver des vers ou des chevaux de Troie par exemple. Vous pouvez alors réparer/nettoyer le fichier s'il s'agit d'un fichier infecté que vous ne voulez pas supprimer pour juste lui enlever le virus, si l'antivirus réussit à le faire. Sinon vous pouvez supprimer le fichier, notamment si le fichier lui même est un logiciel malveillant. Vous avez aussi la possibilité de mettre le fichier en quarantaine pour le rendre inactif sans le supprimer. La zone de quarantaine est utile lorsque vous avez un fichier infecté que vous ne voulez pas supprimer et que l'antivirus n'a pu réparer/nettoyer ; ainsi, si par la suite une solution pour réparer/nettoyer ce fichier est trouvée, vous pourrez alors le faire à ce moment là.
A noté que l'antivirus analyse aussi les pages internet pour bloquer celles qui présentent un danger, c'est-à-dire celles qui ont un code malveillant.

Il est fortement déconseillé d'avoir plusieurs antivirus installés sur un même ordinateur, car cela pourrait l'endommager, en particulier s'ils résident en mémoire. Cette mise en garde n'est pas toujours mentionnée dans les manuels.

Il existe aussi des antivirus en ligne (que vous pouvez lancer en complément de l'antivirus présent sur votre ordinateur) tel que secuser.com/antivirus/index.htm qui scanne votre disque dur et élimine les virus et chevaux de Troie éventuellement présents, immédiatement et gratuitement. flèche vert le haut


L'anti-espion :

Il n'est pas nécessaire d'avoir un anti-espion payant pour être protégé(e) efficacement car il existe de très bons anti-espions gratuits. Certains anti-espions possèdent une protection en temps réél qui permet de repérer un logiciel espion ou un publiciel qui tente de s'installer sur votre ordinateur - si un logiciel espion ou un publiciel n'est pas repérer lors de son installation, il est alors repéré lorsqu'il s'exécute. Pour ceux qui n'ont pas de protection en temps en réel, seule une analyse de votre ordinateur pourra révéler la présence de logiciels espions ou de publiciels.
Pour ceux qui possèdent Windows Vista, vous avez un anti-espion déjà installé : il s'agit de Windows Defender. Pour ceux qui ont Windows XP, vous pouvez le télécharger à cette adresse www.microsoft.com/downloads/details.aspx?familyid=435BFCE7-DA2B-4A6A-AFA4-F7F14E605A0D& displaylang=fr - vous devez avoir le Service Pack 2 sinon vous ne pouvez pas installer Windows Defender. Dans les autres cas, je vous recommande Spybot - Search & Destroy que vous pouvez télécharger à cette adresse www.safer-networking.org/fr/mirrors/index.html.
Si vous avez un anti-espion avec une protection en temps réel, vous devez laisser la proctection en temps en réel activée, sauf si celà rend l'ordinateur plus « lent » que d'habitude, mais sans protection en temps en réel, vous ne serez prévenu(e) de la présence de logiciels espions ou de publiciels qu'en faisant une analyse de votre ordinateur.
Lorsque vous souhaitez faire un scan de votre ordinateur (avec Windows Defender), vous devez choisir Analyse complète qui contrôlera tout votre système ainsi que les médias amovibles (cédérom, clef USB etc.).
Quand Windows Defender trouve un logiciel espion ou un publiciel, vous pouvez l'ignorer (aucune action n'est effectuée, mais les analyses ultérieures continueront à signaler la menace), le mettre en quarantaine (le logiciel est sauvegardé dans un emplacement sûr, puis il est supprimé du système - il est alors indisponible, mais peut être restauré au besoin), le supprimer, ou bien toujours l'autoriser (il est placé dans la liste des éléments autorisés, il ne sera plus détecté). flèche vert le haut


Le pare-feu personnel :

Il n'est pas nécessaire d'avoir un pare-feu personnel payant pour être protégé(e) efficacement car il existe de très bons pare-feux personnels gratuits. Si vous avez une connexion ADSL et une « box » (livebox, neufbox etc.), cette dernière possède un pare-feu intégré, mais il est conseillé d'avoir en plus un pare-feu personnel. Je vous recommande Zone Alarm firewall gratuit qui est réputé pour être résistant face aux tentatives de fuites des chevaux de Troie et qui est simple d'utilisation.
Vous pouvez télécharger Zone Alarm firewall gratuit à cette adresse www.zonealar m.com/security/fr/free-upgrade-security-suite-zonealarm-firewall.htm.

Lorsqu'un programme tente de se connecter à internet, Zone Alarm firewall gratuit vous le signale et vous devez choisir si vous acceptez ou si vous refusez (vous pouvez aussi mémoriser votre choix pour éviter d'avoir le même message lorsque ce même programme se reconnectera à internet). Lorsque Zone Alarm firewall gratuit vous signale un programme qui tente de se connecter à internet et que vous ne savez pas à quoi correspond ce programme, vous pouvez chercher dans un moteur de recherche le nom du fichier indiqué par Zone Alarm firewall gratuit pour savoir s'il s'agit ou non d'un logiciel maveillant. Zone Alarm firewall gratuit vous signale aussi les programmes qui tentent d'accéder à la zone sûre, zone qui rassemble tous les éléments « connus et sûrs » - la zone sûre contient les ordinateurs et réseaux que vous jugez fiables et avec lesquels vous souhaitez partager des ressources (par exemple, les autres ordinateurs de votre réseau local professionnel ou privé). Certains logiciels peuvent tenter d'agir en tant que serveur - il s'agit en général des logiciels de messagerie instantanée ou des logiciels de partage de fichiers, qui implique une communication entre plusieurs ordinateurs - et Zone Alarm firewall gratuit vous les signale de la même manière que pour les programmes qui tentent d'accéder à internet ou à la zone sûre. Vous pouvez, par la suite, modifier vos choix en ouvrant Zone Alarm firewall gratuit et en allant dans Contrôle des programmes - pour chaque programme, vous avez deux colonnes indiquant l'accès à internet et à la zone sûre, et deux colonnes indiquant le fait d'agir en tant que serveur vers internet et vers la zone sûre ; dans chacune des cases, vous pouvez avoir un « ? » indiquant qu'aucun choix n'a été mémorisé, ou une « x » rouge indiquant que vous avez mémorisé « refuser », ou bien ou une « / » verte indiquant que vous avez mémorisé « accepter ». Lorsqu'un programme est modifié, en général par une mise à jour, Zone Alarm firewall gratuit efface vos choix pour ce programme et vous aurez alors de nouveau un message indiquant, par exemple, que ce programme veut accéder à internet - ce qui permet de repérer un programme qui s'est modifié sans que vous n'ayez rien fait, et qui pourrait indiquer, par exemple, que ce programme a été remplacé par un logiciel malveillant qui tente d'accéder à internet.
Zone Alarm firewall gratuit bloque aussi les ordinateurs qui tente d'accéder au votre, et ceci de façon automatique. Il vous signale chaque tentative d'accès à votre ordinateur en indiquant l'adresse IP de celui qui tente d'accèder à votre ordinateur - il est possible de désactiver ces alertes. Cependant, vous pouvez enregistrer un ordinateur ou un réseau dans votre zone sûre, pour éviter que Zone Alarm firewall gratuit ne le bloque, en allant dans Pare-feu puis Zones. Il vous suffit d'enregistrer une adresse IP ou une plage d'adresses IP que vous considérer comme sûre.
Lorsqu'une mise à jour de Zone Alarm firewall gratuit est disponible, un message vous le signale. Il vous suffit de faire OK et une page internet avec le lien Mettre à jour maintenant s'ouvre. Le lien vous permet de télécharger la nouvelle version - lors de son installation, choisissez bien Mise à jour (sur la 1ère fenêtre de l'installation). flèche vert le haut
Copyright © 2008 - 2018 Starcompsud - Toute copie partielle ou complète est interdite !